top of page
  • Photo du rédacteurNicolas Stas

Refabrication de pièces via scanner 3D et rétro ingénierie (reverse engineering)

Dernière mise à jour : 16 janv.

N'avez vous jamais eu besoin refaire des pièces pour lesquelles vous n'aviez aucun plan ou fichier 3D ? Ou encore des pièces pour lesquelles les délais d'approvisionnement sont ingérables ? Ou tout simplement des pièces trop coûteuses voir trop sensibles, pour lesquelles il serait plus avantageux de gérer vous même la production via un partenaire fiable ?


La rétro ingénierie ou "reverse engineering" ou encore "retro-engineering", est une pratique moderne qui gagne du terrain en Belgique, notamment concernant refabrication de pièces mécaniques grâce au scan 3D. Cette méthode innovante utilise des technologies avancées pour recréer des pièces mécaniques, souvent indisponibles ou obsolètes, en les numérisant afin d'obtenir un modèle numérique précis, qui sera ensuite utilisé dans le processus de rétro-conception.



Refabrication de pièces via scanner 3D et rétro ingénierie (reverse engineering)


L'essor de la rétro-conception en Belgique


La Belgique a vu une augmentation significative des entreprises adoptant la rétro-conception. Ces entreprises, en particulier dans le secteur manufacturier, ont reconnu les avantages de cette technique, notamment la réduction des coûts, l'amélioration de l'efficacité et la capacité à reproduire des pièces précises sans nécessiter le modèle original.


Le processus de scanning 3D


Le scanning 3D est au cœur de la rétro-conception. Ce processus commence par la numérisation complète de la pièce mécanique à l'aide d'un scanner 3D, qui capture chaque détail et contour de la pièce, traduisant les données physiques en un modèle numérique. Ce modèle est ensuite utilisé pour la refabrication de la pièce, souvent par impression 3D ou usinage CNC, avec une précision impeccable.


La reproduction de plans et de fichiers 3D (.STEP et autres) grâce au scanning 3D


Un aspect crucial de la rétro-conception est la reproduction de plans mécaniques, une tâche qui a été grandement simplifiée et améliorée grâce à l'utilisation de technologies de scanning 3D.


Les scanners 3D sont des outils indispensables dans ce processus, offrant la possibilité de capturer avec précision les dimensions et les caractéristiques d'une pièce pour laquelle il n'est pas possible ou trop complexe de faire un relevé de cotes avec des outils de mesures conventionnels.


Ces données sont ensuite utilisées pour créer un modèle 3D dans une logiciel de CAO spécialisé pour le reverse engineering. Un dessin 2D, sera ensuite généré sur base des vues 3D et celui-ci devra être coté et tolérancé en fonction du processus de fabrication et de l'application de la pièce ou de l'assemblage;


La modélisation 3D joue ici un rôle essentiel dans ce processus. Une fois qu'un objet est scanné en 3D, les données recueillies sont utilisées pour construire un modèle 3D numérique. Ce modèle peut être manipulé, ajusté et testé dans un environnement virtuel, permettant aux ingénieurs de repérer et de corriger les défauts, d'améliorer la fonctionnalité ou d'adapter le design pour de nouvelles applications.


Le design 3D est l'étape suivante de ce processus. Utilisant le modèle 3D, les ingénieurs peuvent créer un nouveau design pour la refabrication. Ce design peut être entièrement nouveau, basé sur les spécifications originales de la pièce, ou il peut être une amélioration du design existant, utilisant les données du scan 3D pour améliorer la fonctionnalité, l'efficacité ou la durabilité de la pièce.



service pour refaire des plans de pièces Belgique


Applications pratiques


En Belgique, la rétro-conception grâce au scanning 3D est utilisée dans diverses applications, notamment la restauration de voitures anciennes, la réparation de machines industrielles, et même dans le secteur médical pour la reproduction de pièces d'équipement spécifiques. Elle est également précieuse dans le domaine de la recherche et du développement, car elle permet aux ingénieurs de comprendre le fonctionnement des pièces et d'innover en se basant sur des designs existants.


Avantages concurrentiels


L'adoption de la rétro-conception offre aux entreprises belges un avantage concurrentiel significatif. En étant capables de reproduire rapidement et efficacement des pièces qui seraient autrement difficiles à trouver ou coûteuses à fabriquer, les entreprises peuvent réduire les temps d'arrêt et maintenir leurs opérations en douceur. De plus, cela leur permet de conserver une indépendance précieuse vis-à-vis des fournisseurs de pièces.


Conclusion


En somme, la rétro-conception et le scanning 3D sont des éléments clés de l'innovation dans le secteur manufacturier belge. En adoptant ces technologies et en faisant appels à des acteurs comme Stas Retro-Engineering qui en maitrise l'ensemble des aspects, les entreprises peuvent non seulement améliorer leurs processus de production, mais aussi contribuer à la préservation du patrimoine industriel en ne remplaçant que les composants défectueux.



reproduction de plan 3D belgique

17 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page